Déjà plus de 92000 lecteurs ont lu ce blog ; des centaines des professeurs ont accédé à ce blog depuis leurs universités, laissant derrière eux des I.P. universitaires ; des partis politiques ; des éditeurs ; des journalistes de pays francophones…, … et surtout les intéressés ! Loupan, Coldéfy, Buhks, Jurgenson, tous, ont lu et relu ce blog laissant leur I.P.

Que dit ce blog, en gros ? Il dit la chose suivante : Livry a répoussé le harcèlement sexuel de la minable Buhks. Jurgenson et Coldefy dependaient de Buhks dans la slavistique de la Sorbonne. Donc, Buhks les a envoyées partout diffamer Livry. Simple ! Mais ces Coldefy-Jurgenson, ces émissaires du vagin de Buhks, sont les amies de Loupan. Elles ont donc diffamé Livry chez Loupan qui, arrogant et gaga, est manipulable comme un gosse : il ne sait pas écrire en russe (prochainement on analysera l’un de ses « articles du rédacteur »), donc Loupan doit barrer la route à toutes les jeunes personnes russophones ; pour cela aussi Loupan s’est mis à éditer : il n’a rien à dire lui, donc il intervient comme intermediaire.

C’est aussi à cause de Coldefy-Jurgenson, amies de Loupan que, depuis que Loupan travaille dans un torchon parisien, « la pensée russe », on ne dit pas un mot de Livry dans ce « journal ».

Voilà, en gros, ce que dit ce blog.

Que fait Loupan après la publication? Ce gaga arrogant confirme, entièrement et par lui-même, le contenu de ce blog ! Voici ce que ce con de Loupan écrit, depuis le mail de son « édition » à l’ennemi mortel de Buhks-Coldefy-Jurgenson. Bien sûr, comme son destinataire déteste Buhks-Coldefy-Jurgenson, cette info est connue par tous, depuis des semaines, et nous l’affichons sur ce blog, là où est la place de cette confirmation : « Oeuvre <oeuvre@oeuvre-editions.fr>

A ????? @gmail.com>

date13 janvier 2009 16:36

objetRE: blog LOUPAN

Livry (…) me persécute sur Internet depuis que j’ai refusé de le publié dans la Pensée russe.

Il y a apparemment un conflit entre lui et une certaine Bukhs, dont j’ignore tout.

Il persécute aussi Anne Coldefy et Luba Jurgenson, deux de mes amies. C’est une histoire qui dure depuis des années. Nous y sommes habitués et n’y prêtons plus aucune attention.

J’ai essayé de le poursuivre, mais il est introuvable. Toutes ses adresses mail sont fausses et il n’est domicilié nulle part.

Bien à vous,

Victor Loupan ». 

Et bien sûr, l’arrogant Loupan transmet les mensonges des arrogantes Coldefy-Jurgenson, disant qu’elles ne s’interessent pas à « l’Affaire Livry ». Comment ne s’y interessent-elles pas ?! elles laissent leur I.P. sur ce blog et sur tous les autres blogs consacrés à l’affaire! Comment ne s’interessent-elles pas à cela ?! les grands professeurs de la Sorbonne ont porté l’information sur la diffamation de Coldéfy-Jurgenson partout, y compris à la présidence de la Sorbonne !

Le pauvre Loupan, lorsque le grand slaviste français a transmis les preuves de sa bougeotte à Livry, n’a pas été content ! Car Loupan s’interesse à tout et, comme « ses amies », passe des heures sur le WEB à chercher ce que l’on dit de lui et de « l’affaire Livry » : « Oeuvre <oeuvre@oeuvre-editions.fr>

A ???????? @gmail.com

ccanne.coldefy@libertysurf.fr,

Luba JURGENSON luba.jurgenson@wanadoo.fr 

Monsieur,

Vous avez fait suivre mon mail à Livry. Ci-joint le message qu'il vient de m'envoyer. Je vous ai répondu courtoisement et voilà le résultat. Pourquoi avez-vous fait cela?

Victor Loupan »

Plus ridicule et plus con que cette taupe désoeuvrée de Loupan, tu meurs !

A bientôt ! sans doute, nous ne sommes qu’au début d’une suite d’actes ridicules de Loupan, de ce gaga arrogant qui n’est pas à sa place !

Car maintenant la copine de Loupanar, Coldefy est connue à Auschwitz.

ET toute INFORMATION CIRCULE DANS LES UNIVERSITES.

Anne Coldefy a dit, publiquement, usant du nom de la Sorbonne, que Livry petit-fils des victimes de la Shoah serait ... "antisemite"... Cela pour le casser aupres des editeurs et des slavistes.


Et le professeur Dominique Millet-Gerard de la Sorbonne est temoin de cette calomnie !

C'est a cuase de cela, Pierre Brunel, ancien professeur de Dominique Millet, vice-President de la Sorbonne, n'assure plus son Libre Journal des Belles Lettres sur radio Courtoisie. 

http://www.les4verites.com/L-Antisemitisme-denonce-a-Paris-IV-Sorbonne-2677.html